Édition Spéciale

Depuis 1948, les partis politiques animent l’actualité mauricienne au point que c’est devenu un sport quasi national, depuis quelques années, un parti fait son petit chemin sans faire de conférence de presse, d’activité folklorique mais intervient dans les divers débats et notre invité pense que c’est faire la politique autrement dans un autre version.

Edition-Speciale-Rajeev-Gunput-600x300

Mr Rajeev Gunput bonjour et merci d’être mon invité de l’Édition Spéciale en version écrite, une première.

Bonjour Jean Claude Leroy et merci pour votre invitation.

Ma première question est je l’appelle la question bête, qui est Rajeev Gunput ?

Je suis natif de la circonscription n° 5, à Triolet. J’ai fait mes études au RCPL,. Je suis titulaire d’une Maîtrise de Sciences de Gestion de l’Université de Grenoble.
Parallèlement à mes activités professionnelles, j’assume le Secrétariat Général du Ralliement Citoyen pour la Patrie.

Quel est votre rôle dans le RCP?

Je suis donc Secrétaire Général, poste clé dans l’organigramme du RCP et je suis chargé de coordonner nos actions et les idées.

Comment va le RCP?

Le RCP est non-stop. Créé en août 2012, le RCP poursuit son objectif contrairement aux partis électoralistes qui ont ont pris naissance à la veille des dernières législatives et que l’on entend plus parler ( Ensam, PJS, ..)..
Nous sommes inscrits dans la durée et nous contribuons au débat d’idées sur nos problèmes de société. Nous allons développer notre ancrage dans le paysage politique cette année.
Nous avons réintroduit la notion d’idéologie dans le débat politique : pratiquement tous les partis à Maurice se revendiquent de gauche. Le RCP se positionne au centre humaniste – l’humain est au centre de nos préoccupations.

Depuis le temps que le RCP existe, est-il toujours un parti émergent ou une pointure ?

Le paysage politique à Maurice est très éclaté. Nous ne sommes pas dans le bi ou tripartisme. Nous faisons partie de ce paysage et nous comptons peser très fort dans le débat. Pour nous, la politique ne se fait pas au CCID ou devant les tribunaux.
Nous réfléchissons en terme d’intérêt général et de la Nation. Nous transcendons le fait communautaire ou le communautarisme, les intérêts partisans etc.
Il est significatif de constater que les grands meetings politiques sont très rares au profit des ”congrès”. La plupart de programmes électoraux présentés l’ont été en français. Les nouveaux partis se revendiquent “patriotes” et tournent autour du “citoyen” et adoptent une direction collégiale. Tous ces éléments forment partie de l’ADN du Ralliement Citoyen pour la Patrie.
Les réseaux sociaux sont utilisés de plus en plus.
Le RCP a pris naissance sur les réseaux sociaux et continue d’utiliser ce médium pour propager ses idées.

Vu que vous n’avez pas pu aligner une liste de 60 candidats et obliger de faire une entente pour ne pas dire une alliance ne démontre pas que le parti reste un peu folklorique?

Les dernières élections ont eu lieu de manière anticipée et la campagne a été d’un mois.. Notre objectif était de s’entendre avec un maximum de partis émergents, de façon à présenter une alternative crédible aux électeurs. L’entente nous a permis d’atteindre cet objectif et nous a aussi permis de mettre en commun nos maigres ressources financières ( sans aucune contribution du secteur privé, uniquement les contributions de nos membres). Nous voulions avoir des représentants au Parlement avec l’Entente pour la Démocratie Parlementaire (EDP) – cet objectif n’a pas été atteint..
Le RCP n’est certainement pas “folklorique”!
Cherchez bien, vous trouverez l’influence du RCP sur la politique mauricienne.

Rajeev Gunput, Le RCP intervient dans les débats en écrivant dans les journaux. C’est votre façon de faire la politique autrement?

La politique c’est l’art de “vendre” ses idées en suscitant l’adhésion du plus grand nombre.
Nous utilisons tous les médias à notre disposition pour atteindre les citoyens – les réseaux sociaux, les journaux, les radios.
L’écrit se prête mieux à l’analyse.
Offrir des plats de biryani ne fait pas partie de notre stratégie politique !

A quand des réunions publiques, les congrès femmes, jeunes, anniversaires ?

En temps et lieu.
C’est vous qui me décrivez le côté folklorique de la politique là!!
Nous comptons lancer des réunions publiques sur des thématiques sociétales.
Les congrès des femmes, des jeunes ou autre congrès anniversaires n’apportent rien au débat politique à part une démonstration de force, avec une débauche de moyens (financés par qui ?).
La conférence de presse hebdomadaire de notre leader de l’opposition, entouré de personnes muettes fait aussi partie du folklore !
En dehors de la période électorale, nous avons choisi la stratégie appropriée.

Rajeev Gunput comment analysez vous la situation politique actuelle à Maurice?

Le Pays va mal, très mal même. La population se rend de plus en plus compte que “ine sappe dan caraille ine tombe dan difé”!!
Le choix de lallians lepep par défaut comporte des failles ! Des candidats qui ont fait le tour des partis politiques ont été élus et nous constatons que des ministres ont été nommés uniquement grâce à leur appartenance ethnique!
La cohabitation entre les 3 partenaires de lallians lepep crée beaucoup de couacs. La condamnation de Pravind Jugnauth a déstabilisé le gouvernement et on se rend compte que le PM cherche avant tout à “introniser” l’héritier !!!
Il est clair maintenant qu’au MSM, il y a plusieurs clans avec des agendas différents. Nous en sommes à nous demander si le PM contrôle sa majorité !
Oublié le programme électoral et les promesses!

Celle entre les partenaires au pouvoir?

Je ne sais pas si les sorties des backbenchers font partie des aléas d’une majorité mais il semble évident que certains députés ressentent un malaise au sein de lallians lepep.
J’ai déjà évoqué les guerres de clans, avec des agendas différents, au sein même du MSM. Je pense que cela fera plus de mal à la majorité que les bisbilles entre les différents partenaires.

L’Opposition?

L’opposition parlementaire est éclaté en plusieurs composantes. Le leader de l’opposition est à la peine face à tous les scandales qui font surface.
L’opposition, la vraie, est surtout citoyenne et très réactive, notamment sur les réseaux sociaux !
Quant au Ptr, avec Ramgoolam empêtré dans ses affaires, il semble difficile de mobiliser ses troupes.

Elle devrait voir grossir ses rangs avec l’arrivée d’un déçu du gouvernement?

Je pense que les backbenchers devraient plus faire leur travail parlementaire. Le reste appartient au « folklore politique» et ne nous interesse pas. Ils devront rendre compte de leurs actions auprès de leurs mandants.
Reste à voir si les défections de lallians lepep vont grossir les rangs de l’opposition parlementaire et menacer la position de Paul Berenger comme leader de l’opposition.

Votre vue sur l’economie mauricienne actuelle, avec ses annonces de Smart Cities et celle qui fait jaser Heritage City?

Nous sommes passé de l’incantation (miracle économique) avec le discours programme, la présentation du budget, la vision 2030 au flou artistique.
Y a-t-il un pilote à bord?
Où sont les nouveaux piliers du développement économique?
Quel est le programme du gouvernement pour absorber le chômage ?
Comment faire profiter l’économie de la baisse du pétrole ?

Démantèlement d’un grand conglomérat avec beaucoup d’amateurisme alors que la bonne solution aurait été de laisser travailler nos institutions de contrôle, la Banque de Maurice et la Financial Services Commission!
Cacophonie généralisée sur les Smarts Cities – personne n’est capable de donner une bonne définition sur le Smart City! Est-ce transformer les projets IRS/RES en Smart City?

Faire smart drains, smart distribution dilo 24H/24H et 7J/7, smart accès internet, smart generation courant, smart education, smart soins de santé, smart simin, smart law and order,…

En plus, tout est fait dans l’opacité ! Nous ne savons pas comment seront financés ces projets et surtout comment sont choisis les promoteurs! Le projet Heritage City est absurde et constitue une méconnaissance de l’Histoire et du principe même de la Souveraineté d’un État. En délocalisant le siège du Pouvoir dans un quartier certes moderne mais coupé de l’héritage historique et ne reflétant aucun symbolisme, le Pouvoir discrédite sa représentation et son ancrage dans le temps.
Par ailleurs, les modalités de financement et de gestion de Heritage City sont sujettes aux plus grandes interrogations juridiques. Le projet est financé intégralement par des capitaux étrangers et, une fois réalisé, tombe sous l’administration des groupes commerciaux étrangers, à tout le moins pour une durée de 25 ans.
Le Gouvernement et le Parlement ne seront que des locataires des espaces qu’ils occupent auprès de ces étrangers. Nou pe déplace le Symbole Pouvoir dans ene simple quartier administratif !
Et maintenant, le voile commence à se lever sur les obscurs promoteurs, avec même l’ICAC saisi d’éventuels maldonnes!!

Le coté social?

Les inégalités augmentent, la classe moyenne se rétrécie, le communautarisme s’étale partout!
Les valeurs de la famille se perdent, l’éducation ne joue plus son rôle. Le respect et le vivre ensemble en prennent un sacré coup!
Les crimes deviennent de plus en plus violents- une société en déliquescence !
On nous a annoncé un plan Marshall pour les pauvres, on attend toujours !
Il est plus qu’urgent de se retrousser les manches et de se mettre au travail !

Les accidents de la route qui font presque deux morts par jours depuis le début de 2016?

Mauritius, c’est un plaisir ou Moris, ou mort brite brite !
Voici ce que beaucoup de nos concitoyens nous disent ces derniers jours : ‘Maurice ine bien gater’. Et ils ont raison.
Il faut absolument revoir la formation des conducteurs, le contrôle technique, la voirie (les routes), l’éclairage public et il faut assurer une présence policière constante.Il nous faut un plan d’ensemble pour régler cette situation catastrophique!

Rajeev Gunput L’ile Maurice a 48 ans et sera cinquantenaire dans deux ans, quelle est votre opinion sur le chemin parcouru depuis 1968?

Nous sommes une jeune nation et nous avons parcouru un long chemin et il reste beaucoup de choses à faire pour consolider notre République.
Il nous faut réfléchir en tant que République et inscrire dans Notre Constitution les valeurs de référence de notre Hymne National : la Patrie (Motherland), la rendre sacrée ; Un Peuple (One People), Une Nation (One Nation), la Paix (Peace), la Justice et la liberté (liberty). Notre Constitution, hélas, a été rédigée pour une Colonie devenant Un Dominion et non une République. Les valeurs y sont très peu proclamées.
La République de Maurice doit être rassembleur et porteur de valeurs fortes.

Ce qui n’a pas été fait ou aurait du être fait.

Le développement doit être pour tout le monde. Nous constatons beaucoup d’inégalités et de pauvreté et cela va en augmentant.
Le développement doit être centré sur l’humain, en droite ligne avec la ligne idéologique du RCP !

Quel est votre rêve pour l’Ile Maurice de 2018 Rajeev Gunput?

50 ans pour notre République?
2 ans c’est court mais nous pouvons mettre en route les chantiers pour la distribution de l’eau potable, l’energie renouvelable, la réforme et le renforcement de nos institutions, une redistribution des 10000 arpents de terres non exploitées pour assurer notre sécurité alimentaire, la refonte du service public vers plus d’efficacité, oeuvrer au renouvellement de la classe politique et renforcer nos institutions.

Celui pour votre parti?

Rallier une majorité de citoyens et patriotes autour de nos idées et de nos projets. Je profite de cette tribune pour inviter les Mauriciens qui se retrouvent dans nos idées de nous rejoindre. Nous avons besoin de la contribution de tout le monde, à tous les niveaux.

Mr Rajeev Gunput dernière question comment faire pour rejoindre le RCP pour ceux qui le veulent ?

Contactez nous sur notre site web, notre page Facebook ou par courrier electronique : rcpcdm@gmail.com.

https://ralliementcitoyen.wordpress.com/
https://www.facebook.com/ralliementcitoyenpourlapatrie/

Publicités