« Good Governance and Integrity Bill » n’est autre chose qu’un détournement institutionnel. Le Gouvernement, et c’est le cas dans tous les pays, est un organe politique. D’où pourquoi, les enquêtes sont confiées à des organes dotés d’une forte indépendance, séparés du Gouvernement. C’est le cas de la Police, des autres organes d’enquêtes (des commissions, juges d’instruction en France par exemple etc). Attribuer des pouvoirs d’enquête au Gouvernement est ridicule, dangereux et c’est une farce. Ridicule parce que ce n’est pas le rôle d’un Gouvernement de mener des enquêtes. Dangereux parce que le Gouvernement ne peut, par définition, avoir l’indépendance nécessaire dans le cadre de sa politique et ses actions. Une farce parce que le contrôle devait plutôt s’exercer à l’encontre des membres du Gouvernement, eux qui sont en situation de bénéficier de la corruption. Il faut les contrôler eux d’où pourquoi il est nécessaire d’avoir une institution dotée d’une indépendance inébranlable. L’ICAC a échoué parce qu’elle n’avait aucune indépendance contre le Gouvernement. Attribuer l’enquête au Gouvernement c’est pire.

Publicités