La demande de Paul Bérenger quant à la tenue des élections générales cette année est bien ridicule mais s’inscrit dans la ligne démagogique pratiquée par le personnage tout au long de sa carrière politique. Certes, comme nous l’avons dit, l’actuel Gouvernement souffre d’un déficit de popularité et pratique de manière outrancière la manipulation de l’appareil étatique à des fins personnelles et politiques. Néanmoins, l’actuel Gouvernement n’a pas été renversé au Parlement et dispose d’une forte majorité. Il faut la combattre dans ses actions ou inactions et rester crédible.
Paul Bérenger fait de la politique non pas par conviction mais parce que la politique fait partie de son mode de vie. C’est dans son ADN. D’où pourquoi les élections, depuis 1969, sont toujours très proches, arrivent très bientôt. Ce n’est pas une affaire de mobilisation de ses troupes. Il a besoin personnellement de cette dynamique pour vivre.

Publicités