M a u r i c e, nous l’aimons, c’est notre Patrie, c’est notre identité. Notre Histoire commune forge notre destin. Nous sommes venus d’horizons divers. Nous sommes plurilingues et pluriculturels. Bénis par la Nature, nous avons hérité d’une terre protégée de grandes catastrophes naturelles.

Il est de notre devoir de construire une société de valeurs et de références afin d’honorer la rencontre des civilisations qui a fait de nous un Peuple.

Or, depuis notre accession à l’Indépendance, le politique n’a pratiqué que des dérives : mise entre parenthèse de la démocratie (renvoi des élections, suspension du parlement, monopole de l’information), effacement des institutions de contrôle et d’équilibre en nommant des proches ou coreligionnaires, démission des responsables face à leur devoir en matière de sécurité tant sociétale que routière et alimentaire. Notre pays traverse une quadruple grave crise : crise de la moralité (politique et administrative), crise identitaire avec la montée du réflexe communautariste, crise de confiance et crise du renouvellement. Parallèlement, des poches de pauvreté s’agrandissent, des quartiers sont ravagés par la drogue et les services publics sont de plus en plus défaillants alors que certains, par pur favoritisme, bénéficient des largesses de l’État et d’autres sont comme des impunis face à la loi.

Il est urgent pour nous, les citoyens, de nous ressaisir et de prendre à bras le corps notre chemin commun. Nous ne pouvons nous laisser engouffrer dans les maux que la classe politique dans son ensemble a distillés depuis des décennies.

Maurice appartient à tous ses citoyens.

Maurice a besoin du renouveau, une refondation et une politique responsable.

Le Ralliement Citoyen pour la Patrie (RCP) a pris naissance pour agir là où tous les autres partis ont échoué et pour que Maurice retrouve sa vocation pleine et entière : Maurice doit rayonner, doit se surpasser et en finir avec ses maux.

Publicités