En vertu de l’article 72 de notre Constitution, l’autorité en charge des poursuites, en l’occurrence le DPP, doit jouir d’une totale indépendance et ne peut être politisée. Or, l’actuel Gouvernement veut la placer sous la tutelle administrative de l’Attorney General, qui est membre du Gouvernement, donc homme politique. C’est une étape de plus dans la construction de l’Etat MSM. (nous y reviendrons plus en détail avec une analyse poussée)

Publicités