Un nouveau mouvement politique regroupant principalement des organisations de gauche (syndicats, formations politiques et citoyennes, artistes et individus), briguera les élections sous l’appellation Entente pour la démocratie parlementaire (EDP) avec pour emblème une étoile de mer.
Ce mouvement a peaufiné sa stratégie, hier après-midi, à Rose-Hill, autour notamment de Jack Bizlall (du Mouvement Premier mai au sein du Mouvement large), José Moirt (avocat et ancien maire de Curepipe qui a longtemps pris ses distances du PMSD), Priscilla Sambadoo (Ralliement Citoyen pour la Patrie), Jameel Peerally (photographe militant du Mouvement Jeunes Patriotes), Rahim Gopal (Rafal, organisation regroupant d’anciens étudiants des collèges Royal), Hart de Keating (Ti zoizo), Ivor Tan Yan (universitaire et conseiller syndical), Rowin Narraidoo (dramaturge), Louis Empeigne (artiste) et Jean Noël Sandian (Mouvement Citoyens Mauriciens).
Selon Jack Bizlall, qui a agi comme pour parole du nouveau mouvement, hier, dix-neuf candidats ont déjà été désignés et le 20e, qui sera une femme, reste à être choisi entre deux personnes qui se sont portées volontaire. En attendant ce choix et, également une conférence de presse, mardi prochain, les candidats de l’Entente pour la démocratie parlementaire entameront leur campagne à partir de cet après-midi.
Le mouvement n’a pas voulu présenter plus de 20 candidats parce qu’il « compte élargir son entente aux autres formations comme Resistans ek Alternative, Lalit, le Parti Justice sociale de Sheila Bunwaree, Ansam mené par Roshni Mooneeram, les Libérals et d’autres qui partagent la même vision pour le pays ». Selon Bizlall, des contacts ont été établis dans ce sens.

http://www.lemauricien.com/article/lentente-la-democratie-parlementaire-edp-mouvement_democratie_parleme EDP

Publicités