La campagne pour les meetings du 1er devient indigne. Le débauchage politique, les annonces malsaines des uns contre les autres sur leur supposée participation à un crime économique alors qu’ils étaient tous ensemble, agissant en réunion, de concert, comme de vrais complices, tiennent aujourd’hui lieu du seul débat politique.

Notre République semble prendre le chemin du non-retour vers un abandon de la noblesse politique. L’Opposition n’a plus rien à offrir à l’exception du Tout Sauf le PM. Le Gouvernement n’a qu’un seul objectif, tout faire pour durer un maximum. Pour cela, l’intérêt national est bien secondaire à toute leur action.

Nous ne pouvons cautionner une telle dérive.

Le débat politique doit être un affrontement des idées, des convictions, éventuellement des idéologies. Le peuple doit être en mesure de choisir propositions contre propositions ou bilan contre bilan.

C’est notre devoir d’alerter la Jeunesse qui bien entendu doute du bien-fondé d’une telle politique et qui souhaite évidemment voir émerger une nouvelle génération de femmes et d’hommes politiques.

L’île Maurice ne doit pas être un de ces rares pays où la classe politique n’est pas renouvelée.

Chacun de nous doit prendre ses responsabilités pour faire revenir notre monde politique à la raison et retrouver le chemin d’espérance et de refondation.

Nous devons, tous ceux de bonne volonté, incarner un idéal d’éthique, de progrès et d’amour pour la patrie.

 

Note ecrit par Parvez  Dookhy lien: http://www.facebook.com/groups/clubdesmilitants/doc/398045723568614/

Publicités